Oh my God, les deux reines sont noires: deux séries britanniques font polémique

Jodie Turner-Smith s’est vu confier le rôle d’Anne Boleyn.
Jodie Turner-Smith s’est vu confier le rôle d’Anne Boleyn. - Reuters.

Après avoir défrayé la chronique avec The Crown pour avoir mêlé réalité et fiction, Netflix récidive. Destinée à surfer sur le succès de Downtown Abbey , qui relate la vie d’une famille aristocratique dans l’Angleterre du début du XXe siècle, sa nouvelle série Bridgerton, diffusée à Noël, rend compte de l’existence de la gentry dans l’Angleterre de la Régence, au début du XIXe siècle. L’originalité du feuilleton de huit épisodes tient au fait que des acteurs noirs interprètent plusieurs figures de la grande noblesse des villes et des champs. A commencer par la reine consort Charlotte (1744-1818). Née Sophie Charlotte de Mecklembourg-Strelitz, elle avait épousé le roi George III, qui souffrait d’une maladie mentale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct