Décès de Pierre Cardin: portrait d’une légende de la mode

En 2014, pour l’inauguration du musée Pierre Cardin à Paris.
En 2014, pour l’inauguration du musée Pierre Cardin à Paris. - EPA.

J’ai créé tout ce qu’il est possible de créer », disait-il, « du parfum aux boîtes de sardines. » Mais en mai 2019, il y a un peu plus d’un an, il confiait se sentir « un peu fatigué. »

Il dessinait toujours – « C’est ma raison d’être, ma réalité, ma drogue » – mais ne se rendait plus comme avant, tous les jours, dans ses ateliers face au palais de l’Elysée. L’année dernière, pour la première fois en 69 ans de carrière, cet ancien comptable qui contrôlait toujours les comptes de sa maison et vendait dans le monde entier costumes, linge de maison, parfums, lunettes préparait sa succession.

Pietro Costante Cardin, né à Sant’Andrea di Barbarana, près de Venise, le 2 juillet 1922, et qui a « appris à faire une boutonnière à la main pour pouvoir donner des ordres intelligents » a marqué l’histoire de son caractère avant-gardiste et son influence bien au-delà de la mode, du mobilier au design industriel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct