L’immobilier de santé est parmi les grands gagnants de 2020

La future résidence Beaux-Arts à Gand, un fleuron de plus à la boutonnière d’Aldea.
La future résidence Beaux-Arts à Gand, un fleuron de plus à la boutonnière d’Aldea. - D.R.

C’est sans doute un effet collatéral de la pandémie, mais force est de constater que l’immobilier de santé s’est très bien comporté en cette année 2020 que beaucoup d’autres secteurs auront par contre du mal à oublier.

De gros mouvements de fonds ont été réalisés lors de transactions concernant des actifs immobiliers qui ont pris encore plus de valeur que par le passé. A l’heure où les virologues, infectiologues et autres spécialistes de la propagation des virus ont investi nos petits écrans, à l’heure aussi où les maisons de repos et autres résidences-services pour personnes âgées ont régulièrement fait la une des journaux télévisés et autres (malheureusement pas toujours en bien…), de gros actifs changent de mains.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct