Complotistes ou vrais casse-pieds: que faire des gens qui pensent qu’ils ont raison?

Schéma satirique inspiré de la représentation en graphique de dispersion XY des données de l'étude originale, et illustrant l'auto-évaluation d'un sujet au cours de l'acquisition d'une compétence.
Schéma satirique inspiré de la représentation en graphique de dispersion XY des données de l'étude originale, et illustrant l'auto-évaluation d'un sujet au cours de l'acquisition d'une compétence. - Arjuna Filips/Wikimedia

C’est une personne qui ne doute pas. Qui dit : « Le covid est né en laboratoire. On n’a pas marché sur la Lune. Elvis est toujours vivant. »

C’est ennuyeux parce qu’on sait que cette personne a tort. Oui mais le lui dire, c’est devenir à son tour une personne bouffie de certitudes, une personne… qui ne doute pas. Or, comme disait le philosophe et mathématicien britannique Bertrand Russell : « Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d’eux et fiers comme des coqs de basse-cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct