Du ver «arbre de Noël» à la mouche «Beyoncé»: comment baptise-t-on les nouvelles espèces?

Le chercheur Bryan Lessard avec des specimens de la fameuse «mouche Beyonce».
Le chercheur Bryan Lessard avec des specimens de la fameuse «mouche Beyonce». - Bryan Lessard/AFP.

Il paraît que les plus beaux arbres de Noël poussent dans les océans. On y trouve en tout cas un drôle de petit ver marin qui, avec ses couleurs chatoyantes et sa couronne en panache, évoque effectivement la magie d’un soir de réveillon. On l’appelle d’ailleurs le « ver arbre de Noël ». Mais ça, c’est pour la dénomination commune. Officiellement, les scientifiques le connaissent sous le patronyme Spirobranchus giganteus, du latin mêlant spirale et branchies, le tout de grande taille. Une autre espèce marine est associée à la Nativité. Le « corail d’arbre de Noël » porte, lui, cette référence jusque dans son libellé scientifique : Antipathes dendrochristos (du grec dendro, arbre, et chrétien). Le premier a été baptisé au XVIIIe siècle, le second, en 2005. Entre les deux, le temps a un peu modifié les usages en la matière.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct