Entre le Tour de France et les Jeux olympiques, il faudra choisir

@News
@News

À 200 jours et quelques de l’ouverture des JO de Tokyo, les contours que prendra l’événement planétaire restent en pointillé, il ne fait aucun doute que de nombreuses zones d’incertitude vont encore accompagner les athlètes et leurs staffs au fil des mois et des soubresauts de la pandémie. Alors que le Japon, confronté à un second rouleau épidémique et, plus encore, à une profonde vague de scepticisme au sein de l’opinion, a supprimé « l’exception olympique », le CIO a annoncé aux divers comités nationaux, il y a quelques jours, que tous les participants aux prochains Jeux (23 juillet-8 août) devraient s’astreindre à une quarantaine de deux semaines, préalable à leur entrée en compétition. Une décision qui, si elle devait être entérinée définitivement, aurait des conséquences en cascade, obligeant un certain nombre d’athlètes à faire le ménage dans leur calendrier estival de compétition.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct