lesoirimmo

Brexit: le débat de la fin

BRITAIN BREXIT

L’issue, dans la nuit, ne faisait aucun doute. Les Lords du Parlement britannique s’apprêtaient mercredi soir à donner leur accord au « deal » conclu entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. La difficulté pour Boris Johnson aurait pu être de récupérer l’adhésion du groupe de recherche européen (ERG), rassemblant des députés Tories qui n’ont pas hésité à en découdre avec Theresa May et son Brexit trop souple à leur goût. Mais dès mardi, le groupe avait annoncé son soutien au Premier ministre. Même si ces Brexiters durs ne sont pas tout à fait satisfaits des compromis acceptés en termes de pêche, ils estiment que d’ici 2026, le Royaume-Uni devrait retrouver la souveraineté sur ses eaux à condition que le gouvernement fasse les préparations nécessaires. Le groupe n’a pas donné un blanc-seing au Premier ministre, et la rébellion menace toujours. Mais cela a permis à Boris Johnson de sécuriser le vote à la Chambre des communes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct