Des contrôles aux retours de l’étranger: «La police va faire tout son possible», prévient la ministre de l’Intérieur

Des policiers contrôlent le PLF des personnes qui rentrent en Belgique, à la fois sur les routes mais aussi dans les gares et aéroports.
Des policiers contrôlent le PLF des personnes qui rentrent en Belgique, à la fois sur les routes mais aussi dans les gares et aéroports. - Belga

Désormais, toute personne qui a passé plus de 48 heures hors des frontières de la Belgique dans une zone classée rouge devra passer un test le jour de son retour au pays. Comment être sûr que les voyageurs respectent les nouvelles règles ? La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a assuré qu’il y aurait un renforcement des contrôles. Celui qui ne remplit pas son PLF risque une amende de 250 euros.

« Je comprends qu’il y a des gens qui doutent des contrôles aux frontières mais je constate que la police fait tout son possible pour faire les contrôles sur la route. La même chose est faite dans les gares et aéroports », a expliqué la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), au micro de la RTBF. « C’est important pour lutter contre la pandémie de coronavirus, notamment en contrôlant les Passenger Locator Form (PLF) ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct