«Des considérations des Émirats Arabes Unis sur les réseaux sociaux»: le directeur général du Standard Alexandre Grosjean répond aux accusations de Paul-José Mpoku

«Des considérations des Émirats Arabes Unis sur les réseaux sociaux»: le directeur général du Standard Alexandre Grosjean répond aux accusations de Paul-José Mpoku

Suite à la mise à l’écart de Felipe Avenatti et Obbi Oulare, les tensions sont vives autour du club liégeois. Certaines voix s’élèvent en effet pour fustiger la direction liégeoise. Et, à ce petit jeu, celui qui crie le plus fort, c’est Paul-José Mpoku. Sur les réseaux sociaux, Twitter en particulier, l’ancien capitaine du Standard n’hésite pas à pointer du doigt les décisions prises. « Comme à chaque mauvais moment, on cherche des responsables. Quand j’étais là c’était « Mpoku et Carcela » pointés du doigt. Je suis parti, maintenant ce n’est plus moi, Carcela ne joue plus, ce n’est plus lui. Donc maintenant au tour de ? Obbi ? Avenatti ? Bien évidemment, je mets le côté sportif de côté car peut-être qu’ils n’ont pas eu l’apport attendu. Mais dans la gestion, que chacun prenne ses responsabilités. Alex (Grosjean) et Benja (Nicaise), arrêtons la mascarade. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct