Dans «Le ventre du Congo», le passé télescope le présent

La plume de Blaise Ndala ranime le souvenir de royaumes endormis.
La plume de Blaise Ndala ranime le souvenir de royaumes endormis. - Pascale Castonguay.

Longtemps tenue sous le couvercle, comme si elle n’avait réellement commencé qu’avec l’arrivée des premiers Européens, l’histoire du Congo déborde de partout, elle passionne tant les chercheurs que les militants, elle inspire les meilleurs romanciers. Blaise Ndala est l’un de ceux-là : vivant désormais au Canada après avoir étudié le droit en Belgique, il donne l’impression de n’avoir jamais quitté Bruxelles car toutes les polémiques qui agitent le microcosme belgo-congolais se retrouvent dans son dernier roman, qui commence par une plongée dans le royaume des Bakuba du Kasaï.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct