Le projet de sucrerie coopérative à Seneffe mort-né

Le projet de sucrerie coopérative à Seneffe mort-né

C’était un projet d’envergure ambitieux unique en Europe qu’avaient lancé quatre betteraviers, voici presque 5 ans. Si toutes les étapes de la Coopérative des Betteraviers Transformateurs (CoBT) ont été franchies, il manquait l’ultime, le nerf de la guerre. Malgré l’apport de 1600 coopérateurs dont 1400 agriculteurs producteurs qui apportaient 58 millions, malgré le soutien de la Région wallonne via la Sogepa et la SRIW, et celui du Fédéral via la SFPI (Société Fédérale de Participations et d'Investissement), pour 64 millions supplémentaires, auxquels on pouvait ajouter 11 millions de subventions, les banquiers sont restés froids. Cette somme de 133 millions représentait 37% du coût total de la sucrerie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct