Catherine Fonck: «Vaccinons d’abord ceux qui ne sont pas immunisés»

Catherine Fonck.
Catherine Fonck. - BELGA.

Pour la députée fédérale Catherine Fonck (CDH), il faut que la Belgique revoie d’urgence sa stratégie de vaccination et appuie un gros coup sur le champignon. « Je parlerais d’un démarrage timide, pour ne pas dire au ralenti. On détenait 10.000 doses fin décembre et on n’en a utilisé que 700 ! », regrette celle qui est médecin de formation. « On veut nous faire croire qu’on va plus vite qu’en Allemagne alors que ce pays a déjà vacciné 189.000 personnes et compte atteindre rapidement les 500.000 vaccinations par semaine. La différence, c’est que les Allemands ont énormément anticipé et ont mis en place des centres de vaccination. Je ne veux pas jouer au concours de vitesse mais cela démontre que la Belgique avance sur la pointe des pieds. C’est incompréhensible car chaque minute compte. Je rappelle qu’on est dans une course contre la montre et qu’on va le payer cash sur le plan économique et social, mais surtout des décès. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct