Une lueur d’espoir pour Assange après dix années de calvaire

Une lueur d’espoir pour Assange après dix années de calvaire
Reuters.

Après des mois d’attente et d’angoisse, la justice britannique a finalement rejeté la demande d’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les Etats-Unis. Le gouvernement américain veut le juger pour « espionnage » et « piratage informatique ». La juge londonienne a invoqué le « risque élevé de suicide » pour justifier son verdict, ne s’attardant pas sur les menaces contre la liberté de la presse et d’expression que représente la demande américaine. Mais la décision du tribunal londonien est susceptible d’appel et les autorités américaines ont annoncé qu’elles le feraient. L’incroyable saga est donc loin d’être terminée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct