Vaccination: l’Australie «ne veut pas prendre de risques inutiles» et prend son temps

Vaccination: l’Australie «ne veut pas prendre de risques inutiles» et prend son temps

En dépit d’une pression de plus en plus forte visant à accélérer la campagne de vaccination en Australie, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré mardi ne pas vouloir prendre de « risques inutiles ».

Alors que de nombreux pays ont commencé à vacciner, l’autorité australienne en charge de la réglementation pharmaceutique ne devrait pas se prononcer sur les candidats vaccins avant environ un mois et les premières doses ne devraient pas être administrées avant la fin mars.

M. Morrison, qui au début de la pandémie affirmait que l’Australie serait un « chef de file » en matière de vaccination, a laissé entendre que les pays les plus frappés par le virus, comme la Grande-Bretagne, avaient été contraints de délivrer les autorisations en urgence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct