Grèce: la droite gouvernementale fait un clin d’œil à son aile radicale

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis place la barre résolument à droite...
Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis place la barre résolument à droite... - Reuters

Un « gouvernement-mammouth » avec une « extrême droite renforcée » : tels sont les mots qu’utilise le Journal des Rédacteurs (EfSyn) pour qualifier le remaniement gouvernemental annoncé ce lundi, en Grèce. Le deuxième depuis que Nouvelle Démocratie, le principal parti de la droite grecque, et son chef de file, Kyriakos Mitsotakis, ont remporté les élections législatives en juillet 2019 face au Premier ministre sortant Alexis Tsipras et son parti de gauche, Syriza.

Si le remaniement est léger en apparence, il n’en est pas moins spectaculaire… pour un gouvernement mastodonte dans un pays de 10,8 millions d’habitants. La liste des ministres envoyée par le service de presse gouvernemental s’étale sur 6 pages ! Elle énumère les 19 ministres, épaulés chacun d’une kyrielle de ministres délégués et secrétaires d’Etat. Bref, au total, ils sont 55 à hériter d’un maroquin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct