L’affaire Djunga, reflet d’un racisme décomplexé

L’affaire Djunga, reflet d’un racisme décomplexé
Belga.

Trop noire pour passer à la télé ». C’était en septembre 2018. Cécile Djunga qui présentait alors la météo sur la RTBF s’était pris au visage ces mots méprisants. Elle avait craqué sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux et dénoncé le racisme dont elle souffrait. Elle ne comptait plus les propos haineux, disait-elle. C’est l’un d’eux qui a valu mardi à l’un de ses agresseurs de comparaître devant un tribunal bruxellois pour incitation à la haine raciale.

Combien y a-t-il de Cécile Djunga dans la société belge ? Combien de personnes doivent endurer chaque jour les insultes, les menaces, les stéréotypes raciaux ? Combien sont-ils à payer le prix fort du délit de faciès, à supporter les moqueries condescendantes, à rester dans la queue du chômage ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct