L’arbitrage au féminin: après Stéphanie Frappart, Edina Alves écrit l’histoire (vidéos)

@AFP
@AFP

«  C’est un rêve de participer à un tel événement », déclare-t-elle au lendemain de sa convocation pour la compétition où elle pourrait avoir à arbitrer les stars du Bayern Munich, vainqueurs de la dernière Ligue des champions.

C’est un nouveau pas franchi pour l’arbitrage féminin, deux mois après la désignation inédite de la Française Stéphanie Frappart pour arbitrer la rencontre de Ligue des champions Juventus Turin-Dynamo Kiev (3-0) le 2 décembre.

Et c’est une consécration pour Edina Alves (40 ans) qui a passé une partie de sa jeunesse à remplir dès l’aube des sacs de terre dans une pépinière pour payer ses études d’Education physique.

« J’ai travaillé très dur. Ça fait vingt ans que je suis arbitre et je me suis toujours préparée au mieux pour le jour où une telle opportunité allait se présenter », poursuit-elle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct