La Bourse de New York va bien exclure 3 sociétés chinoises

La plateforme boursière new-yorkaise avait déjà fait part vendredi dernier de son intention de retirer China Mobile, China Telecom et China Unicom (Hong Kong), trois sociétés contrôlées par le gouvernement chinois qui sont également cotées à la Bourse de Hong Kong.

Elle obéissait ainsi à un décret présidentiel américain du 12 novembre, interdisant les transactions sur des entreprises accusées d'êtres mêlées au développement du complexe militaire chinois.

Mais la plateforme boursière était revenue sur sa décision lundi, après disait-elle, "des consultations poussées avec les autorités de régulation compétentes", créant une certaine confusion.

Dans un communiqué mercredi, le NYSE explique suivre finalement une nouvelle directive du bureau du ministère de l'Economie chargé du contrôle des actifs étrangers, reçue mardi, selon laquelle "des individus américains ne peuvent pas engager certaines transactions" sur les actions de China Telecom, China Mobile et China Unicom à partir du 11 janvier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct