Etes-vous prêt à vous faire vacciner? Donnez votre avis

Les Belges se sentent-ils motivés? Les réponses à l’enquête devraient orienter les politiques publiques de vaccinations.
Les Belges se sentent-ils motivés? Les réponses à l’enquête devraient orienter les politiques publiques de vaccinations. - EPA.

Lancé au tout début de l’épidémie par le professeur Maarten Vansteenkiste (UGent), le baromètre de la motivation des Belges à suivre des mesures sanitaires souvent contre-nature déborde désormais du cadre néerlandophone, avec la contribution des psychologues de l’ULB Olivier Klein et de l’UCLouvain Vincent Yzerbyt et Olivier Luminet. Tous font partie du groupe Psychologie et Corona qui conseille le gouvernement et divers organes consultatifs depuis la fin mai 2020, en insistant sur la prise en compte des ressorts psychologiques et motivationnels dans la gestion de la crise sanitaire.

Convaincu de cette nécessité, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (SP.A) vient d’ailleurs d’octroyer des moyens financiers pour ce projet, permettant aux chercheurs d’étendre encore leur champ d’investigation. « Après des mois de développement et de déploiement du baromètre de motivation sur notre propre budget, nous sommes très enthousiastes quant aux ressources qui nous sont maintenant allouées pour poursuivre ce projet », se félicite Maarten Vansteenkiste.

Et le professeur flamand d’ajouter : « C’est un signe d’appréciation. »

« Dans la semaine à venir, nous voulons étudier les conditions optimales dans lesquelles la population est motivée à se faire vacciner. Grâce aux réponses de la population, nous pourrons donner des conseils ciblés aux décideurs politiques », complète le professeur Vincent Yzerbyt qui appelle tout le monde à participer à l’étude.

Il y a un mois, Le Soir avait relayé l’initiative avec succès puisque 2.500 personnes avaient répondu à l’enquête. Les journaux du groupe Sud Presse s’associent aujourd’hui à l’aventure pour pouvoir recruter encore plus de participants. Les premiers résultats de ce nouveau coup de sonde seront délivrés dans le milieu de la semaine prochaine par les deux médias.

« On a élaboré plus de 200 scénarios simulant une situation donnée (mais chaque personne n’en recevra que six de manière aléatoire), pour bien comprendre les dynamiques qui expliquent la volonté ou la résistance devant les vaccins », détaille le professeur Olivier Luminet qui précise que le temps des réponses n’excède pas les quinze minutes. Il insiste par ailleurs sur l’espoir de fidéliser un groupe de francophones à répondre au fil du temps et des questionnaires, comme ce fut le cas en Flandre, pour avoir un suivi plus fin des courbes motivationnelles. Les répondants qui ont participé au premier volet fin décembre sont donc invités à continuer d’apporter leur contribution au baromètre disponible sur les sites du Soir et de Sud Presse ou à l’adresse http://motivationbarometer.info/Francais.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Société