Test-Achats demande un gel des tarifs bancaires

"Nous regrettons vivement que les banques n'aient pas à cœur de maintenir une offre adaptée à ceux qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas profiter de cette digitalisation galopante", a déclaré Julie Frère, porte-parole de Test Achats qui ajoute que "le compte à vue est un service essentiel et les opérations courantes devraient rester commodes et très abordables pour tous".

Partant du constat que les hausses de prix se suivent et se ressemblent, et que rien n'a été mis en place pour ne pas laisser au bord de la route plusieurs centaines de milliers de personnes, Test Achats demande dès lors aux ministres Dermagne (Economie) et Van Peteghem (Finances) de geler les tarifs à partir du 1er février.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct