«J’observe les prémices d’une situation de décrochage»

«J’observe les prémices d’une situation de décrochage»
Hamid AZMOUN.

Sur le terrain, l’absentéisme scolaire se fait également ressentir. Peut-être pas de manière aussi forte que celle exprimée par les chiffres. Mais de manière plus insidieuse, et parfois plus préoccupante. Sophie Voortamn est professeure de philosophie dans l’établissement secondaire De l’autre côté de l’école. Un établissement à pédagogie Freinet situé à Auderghem. « Nous avons l’habitude d’être à l’écoute de nos élèves. Malgré tout, j’observe les prémices d’une situation de décrochage. La situation n’est pas dramatique, mais c’est certain que le décrochage est plus présent que les autres années. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct