Le jour où les Etats-Unis ont perdu leur âme

Le jour où les Etats-Unis ont perdu leur âme

L’année ne fait que commencer mais on peut d’ores et déjà affirmer que le Capitole américain pris d’assaut par une horde interlope de factieux constituera l’image forte de 2021. Et bien au-delà.

Les scènes diffusées en boucle la nuit dernière font irrésistiblement penser à deux événements qui, rétrospectivement, constituent le prodrome à la Deuxième guerre mondiale : la marche sur Rome, le 28 octobre 1922, et l’incendie du Reichstag, dans la nuit du 27 au 28 février 1933.

Car que cherchait Trump en appelant ses troupes à marcher sur Washington ? À influencer les élus du Congrès appelés à entériner le résultat de l’élection présidentielle qu’il avait perdue dans les urnes et devant la justice. Et implicitement, à exiger qu’un nouveau scrutin soit organisé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct