Le «parfum du monde» est distillé dans un quartier pauvre de Séville

Le «parfum du monde» est distillé dans un quartier pauvre de Séville
Luces de Barrio

Si, comme l’affirme le parfumeur français Barnabé Fillion, « un bon parfum a le pouvoir de vous faire voyager », sa dernière création, Jardines en el Aire (jardins aériens), nous fait parcourir le monde entier en partant de l’un des quartiers les plus pauvres d’Europe, Tres Barrios-Amate à Séville. Le parfumeur français a participé à un projet atypique visant à « distiller » le meilleur des essences qui poussent dans un endroit pourtant jalonné d’immeubles délabrés où s’entassent des habitants venus d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct