En finir avec la particratie, pour redonner du pouvoir à la politique

Plus d’un an et demi a séparé les dernières élections législatives et la prestation de serment d’Alexander De Croo.
Plus d’un an et demi a séparé les dernières élections législatives et la prestation de serment d’Alexander De Croo. - Belga

L’impasse politique de dix-huit mois a agacé, voire désespéré plus d’un citoyen belge convaincu de la nécessité d’un renouveau en profondeur de nos institutions démocratiques. Elle a aussi inspiré un personnage resté jusque-là extrêmement discret, bien que bien implanté dans le monde belge de l’entreprise. Christophe Convent est ainsi le secrétaire général de DPG Media depuis 1987 (VTM, Het Laatste Nieuws, De Morgen…) mais c’est comme juriste de formation, passionné par la gouvernance politique et le rôle des institutions en démocratie qu’il est passé à l’acte. En marge de cette crise d’une longueur inouïe, il s’est fendu d’un texte relevant un certain nombre de failles systémiques de nos démocraties et qui empêchent nos politiciens, explique-t-il, de faire ce pour quoi ils sont élus : « mener une gestion efficace dans l’intérêt général ». D’abord anonyme, le texte a suscité un intérêt croissant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct