Le Portugal ne lâche pas l'ambition de débloquer l'accord UE-Mercosur

"C'est notre devoir", a expliqué jeudi le ministre portugais des Affaires étrangères Augusto Silva. "Nous avons dit à nos amis du Brésil, d'Argentine, du Paraguay et d'Uruguay qu'après deux décennies de négociations, nous étions prêts à conclure un accord".

Depuis que les deux parties ont annoncé avoir un accord politique, la concrétisation de l'accord coince. Il devait être finalisé et traduit dans toutes les langues officielles avant de passer à la ratification. Mais après environ 20 ans de négociations, le texte est décrié de toutes parts, par exemple par les organisations de défense de l'environnement et des droits de l'homme. On s'inquiète de la déforestation de l'Amazonie, ou encore de la favorisation d'une agriculture intensive. En Belgique aussi, il y a des réticences, entre autres du côté des agriculteurs qui redoutent un afflux de viande bovine bon marché.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct