Crise du logement: Bruxelles change de méthode

Crise du logement: Bruxelles change de méthode
Bruno DALIMONTE.

Garantir l’accès au logement à un coût raisonnable, c’est le premier engagement de l’accord de majorité bruxellois. Une évidence, un droit constitutionnel… et un aveu d’échec, celui de trente années de politiques régionales. Une priorité exacerbée par la crise du covid, « qui a souligné la nécessité d’avoir un toit, bien sûr, mais un toit de qualité », insiste Rudi Vervoort (PS), en présentant le Plan d’urgence logement 2021-2024. Encore un plan ? « Oui, mais on ne répète pas les erreurs du passé, on change de méthode », insiste Nawal Ben Hamou, la secrétaire d’Etat (PS) en charge de la conception, du pilotage (ce sera sur le modèle du Pacte d’Excellence) et de la concrétisation de cette stratégie. D’ici la fin de la législature, 1,5 milliard du budget bruxellois financera les 33 pistes retenues pour tenter de remédier aux maux du logement dans la capitale.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct