Le pétrole aborde la fin de semaine en hausse

Vers 10h50 GMT (11h50 heure belge), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars gagnait 0,92% à Londres par rapport à la clôture de la veille, à 54,88 dollars, peu après avoir touché 54,94 dollars, un prix plus vu depuis le 26 février 2020.

Le baril américain de WTI pour le mois de février grimpait de son côté de 0,75% à 51,2 dollars après avoir atteint son plus haut depuis le 25 février à 51,34 dollars.

"La décision de l'Arabie saoudite de réduire unilatéralement d'un million de barils par jour supplémentaires (sa production) continue de soutenir le mouvement haussier, tandis que le déploiement des vaccins rassure sur les perspectives de la demande à venir", a estimé Neil Wilson, analyste de Markets.com.

A l'issue du premier sommet de l'année des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs partenaires mardi, le chef de file saoudien a annoncé une coupe volontaire, hors de l'accord en vigueur, d'un million de barils par jour en février et mars.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct