Brexit - En Écosse, les exportateurs de fruits de mer inquiets pour leur avenir

"Tout est lié au Brexit", a déploré Donna Fordyce, directrice générale de la fédération Seafood Scotland, auprès de la BBC. C'est un "vrai défi" auquel s'ajoutent les difficultés engendrées par la pandémie, a-t-elle précisé, évoquant notamment des problèmes informatiques.

Depuis le 1er janvier, les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sont régis par un accord de libre-échange conclu in extremis juste avant Noël. Malgré l'absence de droits de douane et de quotas, les entreprises doivent se soumettre à des formalités dans les deux sens et déclarer aux douanes leurs marchandises, une complication quand celles-ci sont hautement périssables.

"Nous voulions une période de grâce de six mois pour pouvoir régler tout ces problèmes" et pouvoir exporter "de manière fluide", a rappelé Mme Fordyce.

Les fruits de mer écossais sont principalement exportés vers le nord de la France, d'où ils sont ensuite expédiés vers le reste de l'Europe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct