Land Art: Eau, terre, feu… des artistes dialoguent avec la nature

Les œufs mystérieux de NILS-UDO à la Fondation Carmignac, sur l’île de Porquerolles.
Les œufs mystérieux de NILS-UDO à la Fondation Carmignac, sur l’île de Porquerolles. - D..R.

Un cercle de pierre au cœur du désert, une cabane en branches de chêne construite dans un abri souterrain, des boules de neige figées dans l’espace, d’étranges chemins colorés dans la verdure, des formes géométriques parfaites dessinées sur une plage… toutes ces apparitions étranges, au milieu de la nature, font partie d’un courant nommé le Land Art.

Apparu à la fin des années 60, celui-ci n’a cessé d’évoluer, de se diversifier. Entre les artistes qui créent dans la nature et ceux qui invitent la nature dans leur atelier, les approches sont nombreuses et parfois contradictoires. Certains arrivent au milieu du désert avec une idée très précise (dessins préparatoires, maquettes) de l’œuvre qu’ils veulent y implanter, d’autres débarquent les mains dans les poches, prêts à se fondre dans leur nouvel environnement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct