lesoirimmo

Thomas Orban, médecin: «Cette fois-ci, écoutez la première ligne. Zut!»

«Si demain nous disons que nous sommes submergés d’appels, qu’on n’attende pas que les gens meurent à l’hôpital pour prendre des mesures».
«Si demain nous disons que nous sommes submergés d’appels, qu’on n’attende pas que les gens meurent à l’hôpital pour prendre des mesures». - D.R.

Entretien

Médecin généraliste lui-même, le président de la Société scientifique de médecine générale parle de « frémissement », en lien avec les derniers chiffres des contaminations au covid-19. Thomas Orban espère que le politique sera « cette fois » à l’écoute de la première ligne, si venait la troisième vague.

Que vous inspire la hausse du nombre de contaminations au cours des derniers jours ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct