L’art, ce rituel pour enterrer nos pertes

Il s’agit d’aider les personnes à dire adieu...
Il s’agit d’aider les personnes à dire adieu... - Pieter Michiels.

Les Celtes avaient les druides. Les Chrétiens ont encore les prêtres. Imams, curés, rabbins, chamans, griots, sorciers vaudous : chaque coin du monde a ses spécialistes pour ritualiser certains moments de la vie. Pourtant, notre société occidentale, hyperactive et de plus en plus séculaire, abandonne progressivement les outils de transition et d’acceptation psychologique que sont les rites. Un manque qui se fait d’autant plus criant quand le monde traverse une crise comme celle du covid avec son lot de drames humains et d’isolement social. Quelle expérience plus traumatisante que celle de dire adieu à un proche, à la sauvette dans le meilleur des cas, à distance dans le pire ? C’est pourtant ce qu’ont vécu des milliers de familles européennes en 2020.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct