Un investissement de 400 millions

Un tram, cela change la ville et la vie. Après les tracas liés à un chantier qui chamboule la Cité ardente depuis 2019, c’est l’ambition des autorités liégeoises : la ligne ferrée doit permettre de définir une nouvelle mobilité le long de la Meuse où les embouteillages sont légion, notamment en raison de bus trop nombreux qui « se suivent à la queue leu leu » aux heures de pointe, selon le constat de Philippe Henry.

Le tram de Liège s’étendra sur 11,7 km dans la vallée mosane. Les terminus sont fixés à Sclessin à proximité du stade du Standard et à Coronmeuse au nord de la ville, avec un embranchement jusqu’à Bressoux et sa gare. Le tracé complet comptera une station tous les 450 mètres, soit 23 arrêts sur l’ensemble du parcours. Val Benoît, Guillemins, Opéra, Cité administrative : les stations stratégiques seront nombreuses.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct