Baptême de l’art: à la fortune du Pop

Les comics, les magazines, la publicité, cette forme imprimée qui obsède Roy Lichtenstein, happe les plus jeunes au premier coup d’œil.
Les comics, les magazines, la publicité, cette forme imprimée qui obsède Roy Lichtenstein, happe les plus jeunes au premier coup d’œil. - D.R.

Emmenez un enfant, peu importe son âge, voir Visions Multiples, l’exposition consacrée au maître américain du Pop Art, Roy Lichtenstein, au Musée des Beaux-Arts de Mons (1). Ecoutez-le s’exclamer, en s’approchant tout près, aussi près qu’il peut avant que l’alarme ne se déclenche, du living room de Sweet Dreams, Baby (sérigraphie de 1965) ou de l’alléchant Hot Dog (porcelaine émaillée sur acier, 1964) : « Mais… C’est fait à l’ordinateur ! » Et comment il vous regarde, dubitatif, quand vous lui certifiez que non.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct