Ces «monstres» qui ne meurent jamais, à voir sur YouTube

«L’homme invisible».
«L’homme invisible».

Ils sont au ciné fantastique ce que les Big Five sont au safari, les Alpes et les Pyrénées au Tour de France : des monuments. Depuis leur naissance à l’écran, ils n’ont cessé d’inspirer, engendrant suites, reboots et autres remakes. Ces « classic monsters » ont même failli donner naissance à un Universal Dark Universe, une franchise façon Marvel Cinematic Universe. Des débuts avec « Le fantôme de l’opéra » de Rupert Julian en 1925 au crépuscule à la fin des Fifties en passant par les glorieuses années 30, ils ont été incarnés par des acteurs devenus mythiques. Dès vendredi, les plus emblématiques ressuscitent le temps d’une semaine sur «  Fear : The home of horror  », une chaîne de YouTube.

Dracula (Tod Browning – 1931)

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct