Coronavirus: un risque de pénurie de seringues existe, selon Frank Vandenbroucke

Frank Vandenbroucke a par ailleurs détaillé le calendrier de livraison du vaccin Moderna, autorisé par l’agence européenne des médicaments la semaine dernière.
Frank Vandenbroucke a par ailleurs détaillé le calendrier de livraison du vaccin Moderna, autorisé par l’agence européenne des médicaments la semaine dernière. - Belga

Il existe un risque de pénurie de seringues d’un millilitre entre février et la mi-mars, a annoncé mardi le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (SP.A). Devant la commission Santé de la Chambre, il a assuré travailler à une solution qui permettrait de pouvoir à coup sûr utiliser la 6e dose disponible dans les flacons du vaccin contre la Covid-19 développé par Pfizer/BioNTech.

Lors des premières administrations du vaccin Pfizer, il est apparu qu’il était possible d’utiliser six doses et non cinq avec un flacon, comme annoncé au départ. Pour parvenir à administrer ces six doses, l’utilisation d’une seringue d’un millilitre est requise.

« Mais il y a un goulet d’étranglement », a relevé Frank Vandenbroucke. Si 380.000 seringues ont bien été livrées en décembre dernier, une deuxième livraison de 3,6 millions de seringues n’est attendue qu’au 15 mars.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct