Comédiens au chômage: à la FGTB, les artistes redécouvrent Kafka

Jérémie Pétrus avec Eline Schumacher dans «La Princesse au petit pois».
Jérémie Pétrus avec Eline Schumacher dans «La Princesse au petit pois». - Cie Dérivation

Tout est parti d’un témoignage du comédien belge Jérémie Pétrus lancé sur les réseaux sociaux comme une bouteille à la mer. « Vu que je n’ai toujours pas touché ni mon chômage temporaire de mars (et ce, même après trois rendez-vous dans les bureaux de la P700 – le bureau pertinent de la FGTB, NDLR), ni mon chômage temporaire de novembre, ni mon chômage « classique » de novembre et décembre, commence l’artiste. Vu que la FGTB ne répond pas au téléphone. (…) Vu que la FGTB te renvoie les mêmes courriers pour te demander les documents que tu leur as déjà remis ; Vu que la P700 de la FGTB n’accepte plus aucun rendez-vous avant mars et que, pour mars, tous les rendez-vous sont bloqués. Je me suis rendu ce matin dans les bureaux de la FGTB, rue de Suède, à Bruxelles. » S’ensuit un récit kafkaïen qui aboutit à une nouvelle impasse puisqu’on lui répond que son dossier sera traité, selon l’ordre, et qu’il doit patienter. « Mais quel ordre ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct