Netflix: «Lupin» vole vers les sommets

Omar Sy concentre à lui seul une bonne part du capital sympathie engrangé par la série.
Omar Sy concentre à lui seul une bonne part du capital sympathie engrangé par la série. - Emmanuel Guimier

Numéro un en France, numéro un en Belgique, numéro un au Mexique, numéro un aux Etats-Unis : il n’aura fallu que trois jours à Lupin pour dérober la couronne détenue par la Chronique des Bridgerton et devenir la série la plus regardée dans le monde sur Netflix.

Diffusée depuis vendredi dernier sur le géant du streaming américain, la série en 5 épisodes créée par Georges Kay revisite l’œuvre de Maurice Leblanc et la figure du personnage d’Arsène Lupin, à travers un personnage de gentleman cambrioleur. Celui-ci, incarné par Omar Sy, s’inspire des tours de passe-passe des romans de Leblanc pour commettre ses larcins, et notamment ce qui doit être son chef d’œuvre, le vol d’un collier de très grande valeur mis aux enchères au Louvre. Une relecture moderne, donc, d’une pièce de littérature, qui semble avoir conquis, en Europe aussi bien qu’en Amérique du Sud, sur base des trois premiers jours de diffusion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct