Un chauffeur Uber n'est pas un travailleur indépendant (Commission relation de travail)

En juillet dernier, un chauffeur indépendant prestant pour Uber avait déposé un dossier à la Commission Relation de travail, situent la CSC United Freelancers (division de la CSC pour les travailleurs indépendants ou de plateforme et autres 'freelancers'), la CSC Transcom et le Collectif des travailleurs du taxi (une association de travailleurs du secteur du transport de personnes).

Vu les conditions de travail et les règles imposées par Uber, le chauffeur estimait ne pas pouvoir se considérer réellement comme un travailleur indépendant. Il a dès lors demandé à la Commission de se prononcer sur la nature de la relation de travail.

Dans une décision rendue fin décembre, cet organe a estimé que la demande est recevable et fondée. A ses yeux, "les éléments qui lui ont été soumis sont incompatibles avec la qualification de relation de travail indépendante".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct