Alison, la coiffeuse: «Me relever, je le ferai, c’est clair et net»

Alison Codde gère deux salons AC Styling, dont son petit de Carnières, qui hiberne sans tracas. Mais pour son grand de Charleroi, c’est compliqué...
Alison Codde gère deux salons AC Styling, dont son petit de Carnières, qui hiberne sans tracas. Mais pour son grand de Charleroi, c’est compliqué... - Pierre-Yves Thienpont.

Elle a le même métier et (presque) le même prénom qu’Alysson Jadin. Mais pour Alison Codde, la comparaison avec la jeune Liégeoise, dont le suicide résonne encore aujourd’hui, s’arrête là. En effet, la coiffeuse établie à Carnières, près de La Louvière, figure – du moins en apparence et sur papier – parmi les moins malchanceux du secteur. Grâce aux primes wallonnes et au droit passerelle et parce qu’elle est propriétaire de son petit salon AC Styling installé au rez-de-chaussée de sa maison, elle n’a, de son propre aveu, « pas vu la différence au niveau du chiffre d’affaires » par rapport à l’époque où la Belgique ignorait encore tout du covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct