Toujours pas d'accord entre partenaires sociaux sur l'enveloppe bien-être

Cela fait des mois que syndicats et employeurs essayent de s'accorder sur la répartition de l'enveloppe bien-être, destinée à augmenter les allocations sociales (pensions, chômage, invalidité). Il s'agit d'un montant de 700 millions d'euros, hors index.

La loi prévoit que les partenaires sociaux devaient fournir un avis pour le 15 septembre. En l'absence d'accord, le gouvernement leur avait donné un sursis qui expirait le 15 décembre, mais les partenaires sociaux s'étaient encore quittés sans fumée blanche. L'échéance suivante avait été fixée à ce mercredi.

Les discussions n'ont toujours pas abouti, mais une nouvelle réunion est planifiée, assure-t-on du côté des employeurs.

Du côté du cabinet du ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, on maintient le cap et souligne que la place sera laissée à la négociation tant qu'il y a du dialogue entre partenaires.

Outre cette question des allocations sociales, les débats sur l'accord interprofessionnel, qui fixe la norme salariale pour le secteur privé, ne s'annoncent pas plus simples.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct