Le football français court vers la faillite

C’est le chaos dans le paysage médiatico-sportif français. @News
C’est le chaos dans le paysage médiatico-sportif français. @News

Traditionnellement, la Ligue 1 est souvent présentée comme l’un des cinq championnats majeurs en Europe. Et pourtant, la question tout simplement de la survie du foot professionnel français se pose après la bombe lâchée par Maxime Saada, le président de Canal+. Face au désengagement hypermédiatisé de l’agence sino-espagnole, le partenaire historique du foot français Canal+ était pressenti pour reprendre le flambeau, certes pour un prix moindre qu’espéré quand le contrat TV 2020-2024 avait été signé (1,153 milliard d’euros qui représentait une hausse de 60 % par rapport au précédent, dont 830 millions apportés par Mediapro). Non seulement, ce n’est pas le cas mais la chaîne payante n’entend pas non plus continuer à honorer sa partie du contrat en cours à partir de février (165 millions sur 330 millions à verser par an). Elle sollicite un nouvel appel d’offres. Or, en manque de liquidités, les clubs français n’ont plus de temps à perdre alors que le spectre de faillites au printemps prochain est brandi par plusieurs dirigeants du foot français.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct