Coronavirus: la fermeture des frontières doit être le dernier recours, dit la ministre de l’Intérieur

Coronavirus: la fermeture des frontières doit être le dernier recours, dit la ministre de l’Intérieur
Photo News

Fermer les frontières pour arrêter la propagation du coronavirus et de ses variantes doit être le dernier moyen de sauvetage, a affirmé mercredi la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. « Nous avons d’autres mesures aujourd’hui, telles que les tests et la quarantaine », a déclaré la ministre, interrogée au cours du Journal Télévisé de la VRT.

« La fermeture des frontières comporte un certain nombre d’inconvénients importants », a détaillé la ministre, évoquant les personnes qui vivent et travaillent des deux côtés de la frontière, ou les personnes qui exercent la co-parentalité de part et d’autre.

« Dans le contexte européen, nous avons convenu de ne pas le faire unilatéralement. Nous devrons examiner cela, mais ce n’est pas la voie privilégiée », a ajouté la ministre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct