Le golf mondial tourne le dos à Donald Trump, un «tricheur notoire»

Le golf mondial tourne le dos à Donald Trump, un «tricheur notoire»
Marco Bello/Reuters

Dans le salon feutré du club-house de Saint-Andrews, les vénérables membres du Royal & Ancient – qui dictent et surveillent les règles universelles du jeu de golf – ont tranché : le mythique parcours Ailsa Course du complexe Trump Turnberry, en Ecosse, où s’est déjà joué l’Open britannique à quatre reprises (1977, 1986, 1994 et 2009), n’accueillera pas de sitôt le plus ancien tournoi du monde. Une décision intervenue quelques jours après l’attaque du Capitole, dans la foulée de celle des responsables du golf professionnel américain (PGA) qui ont retiré au Trump National de Bedminster (New Jersey) leur championnat USPGA 2022. « Notre marque était en jeu », a justifié Seth Waugh, directeur général, s’en tenant publiquement à des raisons commerciales plutôt que d’évoquer le contexte politique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct