Le {magnat} magnifique

Le {magnat} magnifique
Reuters

A plusieurs reprises déjà, cette chronique a traité des prononciations diverses que peut prendre une graphie. Souvenez-vous de femme, flemme et autres dilemmes ou de l’œil d’Œdipe, qui sont autant de chausse-trapes pour les personnes soucieuses d’orthoépie.

Cette variation phonique est parfois arbitraire, mais le plus souvent elle s’enracine dans l’histoire de la langue. La confirmation du jour nous est apportée par un n qui a eu le courage de se mouiller le maillot.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct