Le Lotus bleu, l’œuvre de BD la plus chère du monde

Le Lotus bleu, l’œuvre de BD la plus chère du monde
Hergé/Moulinsart 2020-2021.

Dessiné à l’encre de Chine, à l’aquarelle et à la gouache par Hergé, en 1936, la prodigieuse esquisse de couverture du Lotus bleu n’avait pas été retenue par l’éditeur des aventures de Tintin. Louis Casterman l’avait jugée trop coûteuse à reproduire. Le dessin sera conservé par Jean-Paul Casterman, le fils de Louis, avant de réapparaître en 1981, pour faire l’objet d’une lithographie offset célébrant les retrouvailles bruxelloises entre Tchang et Hergé. L’original sera ensuite prêté par Jean-Paul Casterman au Musée d’Ixelles, en 1988, dans le cadre de l’exposition d’hommage à « Hergé dessinateur », mise en scène par les tintinologues Benoît Peeters et Pierre Sterckx.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct