Coronavirus: l’absentéisme des enseignants repart à la hausse

Coronavirus: l’absentéisme des enseignants repart à la hausse
Pierre-Yves Thienpont.

L’école n’est pas le moteur de l’épidémie, tout au plus reflète-elle ce qui se passe dans la société en termes de transmission, assurent depuis des mois les autorités de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il n’en reste pas moins intéressant de suivre l’évolution des absences pour cause de maladie. Ce que fait le Segec (Fédération de l’enseignement catholique) depuis l’automne dernier. Les données récoltées auprès des directions d’écoles montrent que les vacances de Toussaint ont permis de casser la chaîne de transmission. Idem pour celles de Noël : début janvier les absences ont atteint des seuils extrêmement bas (de 3 à 5 %).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct