Manifestation pour le décès d’Ibrahima: «La sécurité du Roi n’a jamais été compromise», précise la police fédérale

Manifestation pour le décès d’Ibrahima: «La sécurité du Roi n’a jamais été compromise», précise la police fédérale
EPA

Il est apparu mercredi, lors des émeutes qui ont suivi une manifestation organisée en l’honneur du jeune Ibrahima, décédé à la suite d’une interpellation policière, que le convoi du roi Philippe s’était retrouvé coincé à proximité du cortège. Un projectile, au moins, a atterri sur le véhicule du souverain. Cependant « le Roi et son escorte ne se sont jamais approchés des manifestants », souligne Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale. « Sa sécurité n’a jamais été compromise. »

La manifestation pacifique, qui a rassemblé 500 personnes, visait à dénoncer le décès samedi d’un jeune de 23 ans, Ibrahima B., samedi soir dans un commissariat schaerbeekois. Mais des troubles ont ensuite éclaté vers 16h00 : le feu a notamment été bouté à un commissariat de police, neuf véhicules de police ont été endommagés et les vitres d’une pharmacie ainsi que de plusieurs magasins ont été brisées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct