Armel Le Cléac’h: «Ils sont 5 ou 6 à pouvoir gagner le Vendée Globe»

@Jérémie Lecaudey
@Jérémie Lecaudey

Successivement classé deux fois 2e puis 1er des trois dernières éditions du Vendée Globe, Armel Le Cléac’h (43 ans) vit pour la première fois depuis 2008 ce tour du monde à la voile, sans escale et sans assistance, les deux pieds sur terre. Ce qui ne l’empêche pas de se passionner pour cette neuvième édition qui, à deux semaines environ de son terme, est des plus indécises, avec neuf bateaux réunis en 245 milles nautiques (450 km environ), et six navigateurs capables de revendiquer la victoire : les Français Dalin, Burton, Ruyant, Seguin, et Bestaven, ainsi que l’Allemand Herrmann ! « Même depuis la terre, cette course est passionnante ! », s’exclame le Breton désormais occupé par la construction de son maxi trimaran dont la mise à l’eau est prévue en avril en vue d’une participation à la Transat Jacques Vabre, puis à la Route du Rhum 2022. « Je ne suis pas ça heure par heure, mais j’aime regarder le routage de chacun, et puis je participe à la Virtual Regatta, comme plus d’un million d’autres personnes ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct