Coronavirus: fermer les frontières, une fausse bonne idée?

Le variant britannique du virus, notamment, inquiète les experts.
Le variant britannique du virus, notamment, inquiète les experts. - AFP.

De semaine en semaine, de jour en jour, le nombre d’échantillons positifs aux variants britannique ou sud-africain – le brésilien n’a pas à ce jour été détecté chez nous – augmente de façon exponentielle, à la mesure de leur degré accru de contagiosité.

Les quatre cas du variant britannique dépistés fin décembre restaient les seuls identifiés en Belgique le 5 janvier. Le 11 janvier, deux de plus étaient diagnostiqués ; deux jours plus tard, ils étaient quinze au total, tandis que le microbiologiste Emmanuel André twittait jeudi soir que 46 cas avaient été détectés par le seul laboratoire de la KULeuven… Quant au variant sud-africain, à ce jour, on a connaissance de cinq souches identifiées sur notre territoire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct