Pays-Bas: l’affaire des allocations aura eu raison de Rutte

Mark Rutte, Premier ministre depuis 2010, comptait briguer un quatrième mandat...
Mark Rutte, Premier ministre depuis 2010, comptait briguer un quatrième mandat... - EPA

A deux mois de la prochaine échéance électorale, en pleine crise sanitaire, les Pays-Bas traversent une crise politique majeure qui a trouvé son dénouement ce vendredi. Englué dans le scandale « des allocations », le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a annoncé sa démission et celle de l’ensemble de ses ministres. En cause, une gestion politique catastrophique de la « toeslagenaffaire », qui avait accusé à tort des parents de fraude aux allocations familiales. Un rapport d’enquête parlementaire publié en décembre a établi que des fonctionnaires ont mis fin aux allocations de milliers de familles accusées à tort de fraude entre 2013 et 2019, avant de les contraindre à restituer de façon rétroactive les allocations perçues sur plusieurs années, soit dans certains cas des dizaines de milliers d’euros, les plongeant dans la détresse financière. Nombre d’entre elles ont en outre fait l’objet d’un profilage ethnique sur la base de leur double nationalité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct